Michael Kiwanuka

(Zénith de Paris)


/ Concerts

Michael Kiwanuka  a débuté sur les scènes acoustiques des pubs londoniens avant de devenir “Le Son de 2012” de la BBC. Sur son album homonyme, il assume  pleinement la rencontre de différents univers musicaux, qui auraient pu paraître contradictoires auparavant.

L’album homonyme est souvent un moment charnière dans la carrière d’un musicien : la revendication d’une mythologie intime peut-être, ou tout simplement une injonction à être accepté tel que l’on est. Kiwanuka, le troisième album de Michael Kiwanuka contient sa propre signification, complexe et éclatante.

Kiwanuka vient consolider l’une des carrières musicales britanniques les plus brillantes qui soient. Pour cet album qui porte son nom, Michael Kiwanuka met un talent inné au service de sujets difficiles – l’identité noire, la violence, le questionnement personnel – avec une touche légère et un sens profond de l’atmosphère. « Les choses qui finissent par être appréciées sont souvent celles que l’on veut cacher » évoque-t-il doucement. « Mais c’est aussi ce qui nous lie. » Dire aux gens qui l’on est, sincèrement et sans fard, n’a jamais semblé plus captivant.


Pays :


Continent(s) :