Nous, les Innommables – Un tabou birman (Sophie Ansel)

  • 1
Habiburahman et Sophie Ansel - Steinkis
Nous, les Innommables – Un tabou birman (Sophie Ansel)

Ce livre est malheureusement plus que jamais d’actualité puisque des affrontements ont lieu depuis plusieurs semaines dans l’Arakan (Ouest de la Birmanie, près de la frontière avec le Bangladesh) entre les minorités bouddhistes arakanaises et les Rohingyas qui sont musulmans. Depuis cet été, le bilan serait de plus de 180 morts et plus de 100 000 déplacés. Selon l’Onu, les Rohingyas seraient l’une des minorités les plus persécutées de la planète.

Thein Sein, le président birman, dit même qu’ « il est impossible d’accepter leur présence en Birmanie, qu’ils sont entrés illégalement dans le pays et qu’ils ne font pas partie du système ethnique birman ». Ils n’ont donc pas la nationalité birmane, et le Bangladesh peine à accepter les réfugiés…

En 1982, les Rohingyas se voient confisquer leur nationalité. Habib a trois ans, il est désormais apatride.

À la merci des caprices d’un régime tout puissant, sa vie, comme celle de plus de deux millions de Rohingyas, est une odyssée bouleversante – vacillant entre ségrégation, extorsion, cavale, exil, clandestinité et esclavage moderne – vers la liberté et l’égalité.
Parvenu en Australie en décembre 2009, Habib combattait pour sa libération du centre de détention quand, en juin 2012, les démons de la haine raciale se sont réveillés en Birmanie à l’encontre des siens.

Depuis lors, oubliant ses propres difficultés, il s’est fait l’un des porte-voix d’une ethnie qui s’éteint sous les feux aveuglants d’une démocratie naissante.

Sophie Ansel a suivi Habib dans son exil en Malaisie et l’a retrouvé en Australie derrière les barreaux. Voici le récit d’Habib, qui est aussi celui de tout un peuple en voie d’extermination.

« Habib est un cyber-activiste, essayant de faire entendre la voix de son peuple jusqu’aux plus hautes institutions de la communauté internationale » Benjamin Ismaïl, responsable du bureau Asie-Pacifique de Reporters sans frontières

Sophie Ansel a longtemps vécu à l’étranger avant de s’installer plusieurs années en Asie. Un voyage au long cours en Birmanie puis en Malaisie et en Thaïlande auprès des exilés lui permet de découvrir un pays et des peuples aux multiples facettes qu’elle n’aura dès lors de cesse d’explorer et de retranscrire à travers ses articles, ses photographies et ses films (Dans l’ombre de ton sourire, 2006 ; Birmanie, D’un enfer à l’autre,  2008). Elle écrit de nombreux guides de voyage et est l’auteur du récit Les Larmes Interdites, avec Navy Soth (Plon) et de la bande dessinée, Lunes Birmanes, avec Sam Garcia (Delcourt).

Habib est né en 1979 en Birmanie. Sa vie est représentative de celles de tous les Rohingyas : apatridie, fuite, extorsions, détentions arbitraires, misère, exil, clandestinité… Il puise dans son extraordinaire soif de savoir, de liberté et de justice la force de s’élever contre la fatalité d’une ethnie maudite. Détenu dans un centre de rétention en Australie, il se bat pour mobiliser le monde contre le massacre des siens.

Pays : ,

Continent(s) :

Laisser un commentaire